Différences audit interne - contrôle interne

4 différences entre audit et contrôle interne

Nombreuses sont les personnes qui confondent audit interne et contrôle interne. La confusion vient sans doute:

  • du qualificatif « Interne » commun aux deux dénominations et
  • de la notion de contrôle qui leur est attachée. 🤷🏽‍♀️

Je vous propose quatre différences fondamentales pour vous permettre de les distinguer facilement.

La finalité

Différence entre audit et contrôle interne - Finalité
Différence entre audit et contrôle interne – Finalité

Le contrôle interne a pour objectif de « garantir »:

L’audit interne, quant à lui, a pour finalité de fournir au management:

  • une assurance sur l’efficacité des processus de gouvernance, de gestion des risques et de contrôle ainsi que
  • des propositions pour leur amélioration.

Le contrôle interne fait donc partie des éléments à évaluer par l’audit interne.

Les modalités de mise en œuvre

Différence entre audit et contrôle interne - Mécanismes de mise en oeuvre
Mécanismes de mise en oeuvre

Le contrôle interne est un ensemble de mécanismes mis en œuvre de manière continue au sein de toutes les activités de l’organisation. Il ne s’agit donc ni d’une activité distincte, ni d’un service au sein de l’organisation.

L’audit interne quant à lui constitue une activité à part entière de l’organisation, dont les interventions se font à posteriori et de manière ponctuelle.

Par exemple, la mise en concurrence des fournisseurs dans le cadre du processus d’achat fait partie du mécanisme de contrôle interne. Cette procédure sera donc mise en oeuvre par le service approvisionnements lors de chaque achat. L’audit de la passation des marchés interviendra quant à lui après la réalisation des achats (à posteriori donc). Il permettra à l’auditeur interne de s’assurer que le processus de mise en concurrence fonctionne correctement.

Les acteurs

Différents acteurs
Différents acteurs

Le contrôle interne ne concerne PAS que quelques personnes. Sa mise en oeuvre relève de la responsabilité de l’ENSEMBLE des parties prenantes de l’organisation. Ces parties prenantes comprennent le conseil, la direction générale, les employés à tous les niveaux, les tiers.

L’audit interne est quant à lui l’affaire de quelques salariés (les auditeurs internes) qui sont SEULS responsables de sa mise en œuvre.

Les référentiels

Le contrôle interne peut être mis en œuvre conformément à différents référentiels (COSO, COCO, CADBURY, etc.).

La pratique de l’audit interne est quant à elle encadrée par les normes internationales pour la pratique professionnelle de l’audit interne, édictées par l’IIA.

En résumé:

👉 Contrôle interne = Mécanismes mis en œuvre de manière continue par les parties prenantes au sein de toutes les activités, suivis et coordonnés au quotidien par un contrôleur interne, pour faciliter l’atteinte des objectifs de l’organisation.

👉 Audit interne = Activité mise en œuvre par des professionnels indépendants (salariés) dont le but est de fournir une assurance et des conseils sur les processus de l’organisation parmi lesquels figure le contrôle interne dans le but de contribuer au maintien et à la création de valeur.

Si vous avez aimé le contenu de cet article, laissez-moi un commentaire et partagez-le avec vos contacts.

Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à ma newsletter (ci-dessous) pour ne pas rater les ressources suivantes. Vous recevrez en bonus mon livre « RAI – 5 clés pour construire l’équipe d’audit de vos rêves« . 😊

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
2 comments on this post

    PAPY MULOLO

    quelle différence y a-t-il entre les référentiels COSO et COCO et c’est quoi un référentiel?

    Répondre

      Eunice SALLOU

      Merci Papy Mulolo pour votre commentaire.

      Un referentiel est un ensemble de regles, de normes et de principes qui encadrent la pratique d’une activité. Par exemple les référentiels comptables tels que les IFRS, USGAAP, PCG, encadrent la pratique de la comptabilité.

      Coso et Coco sont des référentiels de controle interne mais ne sont pas élaborés par les memes organes. Le COSO est elaboré par le Committee Of Sponsoring Organizations of the Treadway Commission aux USA qui a en realité donné son nom au reférentiel. Le COCO a quant a lui été developpé par le Canadian Institute of Chartered Accountants (CPA Canada).
      Il y a egalement des differences de fonds mais auquelles je consacrerai peut-etre un article. Mais il faut dire que le COSO reste le referentiel le plus utilisé des deux!

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.